Chirurgie du surpoids

hirslanden_zh_chirurgisches_zentrum_Website_2048_pixel_longside_sRGBdr_nathalie_kuchen_ 45

Informations générales

Les personnes en surpoids pathologique en souffrent normalement toute leur vie. Dans l’enfance et dans l’adolescence cela mène souvent à un sous-estime de soi et à l’isolation. Divers régimes sont désespérément mit en oeuvre, souvent sans ou seulement avec un succès à court terme. L’obésité n’est pas une maladie rare. Selon le BAG, 42% de la population adulte est en surpoids, dont 11% sont obèses (i.e. IMC plus de 30 kg/m2  et plus). L’obésité a été déclaré comme maladie par l’OMS en 2008. Comme le surpoids n’est malheureusement toujours pas accepté comme une maladie par la société, il provoque chez le patient un sentiment de honte qui conduit souvent à la frustration. Il faut briser un cercle vicieux notamment en ce qui concerne les effets à long terme et les maladies concomitantes (comme le diabète, l’hypertension artérielle etc.) qui peuvent être totalement ou partiellement guéris après une perte de poids. Je conseille aux patients, qui luttent contre leur poids, de consulter un médecin le plus tôt possible. Si malgré tous les efforts conservatrices (changement d’alimentation, sport etc.) une perte de poids suffisante et permanente ne peut être obtenue,  un traitement chirurgical peut être discuté en respectant le critères SMOB (chirurgie de l’obésité).
 

Dans beaucoup de cas, la chirurgie métabolique présente une solution efficace et permanente dans la lutte contre l’obésité et ses comorbidités. Malgré de bonnes expériences, l’indication pour une intervention doit être faite soigneusement.

Dans des études on a put montrer qu’une réduction moyenne de 60 à 70% du surpoids peut être obtenue en 2 ans après un pontage gastrique ou après une opération du tube gastrique. Les comorbidités comme le diabète, l’hypertension artérielle, le syndrome d’apnée du sommeil etc. sont influencées positivement ou peuvent même disparaître complètement.

Chaque patient subit une évaluation préliminaire détaillée. Il/elle doit être physiquement et mentalement capable d’affronter la procédure. Si toutes les directives du SMOB sont respctées, l’opération est prise en charge par la caisse d’assurance-maladie.
 

Si vous souhaitez plus d’informations ou si vous voulez savoir si vous êtes admissible à une procédure bariatrique, vous pouvez prendre rendez-vous dans mes heures de bureau. Je suis membre du Centre bariatrique de la Clinique Hirslanden de Zurich (centre de référence pour la chirurgie bariatrique reconnu par le BAG).
 

Critères SMOB (Swiss Society for the Study of Morbid Obesity and Metabolic Disorders); conditions préalables pour une opération bariatrique avec prise en charge des frais par la caisse-maladie:

  • Connaissance suffisante de l’alimentation et de la perte de poids et des tentatives de régime sans succès

  • IMC d’au moins 35 kg/m2

  • IMC d’au moins 30 kg/m2 et diabète de type deux difficilement à contrôler

  • Pas de contre-indications (maladie physique ou psychique préexistante grave, méconnaissance des conditions, consommation de drogues)

  • Consentement écrit à l’obligation de suivi à vie

  • L’opération sera faite dans un centre agrée SMOB

Toutes les investigations préopératoires sont initiées et coordonnées  au centre bariatrique Hirslanden

Examens préliminaires standardisés dans toutes la Suisse selon SMOB : après un premier contact l’opération peut être faite au plus tôt au bout de trois mois. Pendant ce temps les examens suivants seront effectués :

  • Conseils nutritionnels

  • Gastroscopie et ultrason de la vésicule biliaire

  • Consultation psychiatrique

  • Statut interne (maladies préexistantes et optimisation de la thérapie), si nécessaire examens supplémentaires

  • Examen cardiaque et fonction pulmonaire