Maladie diverticulaire

Divertikel_FR1.png

Les diverticules sont des éversions de la paroi intestinale. Le plus fréquemment touché par la maladie diverticulaire est le côlon sigmoïde peu avant le passage au rectum. Mais en principe, les diverticules peuvent se produire dans tout l’intestin grêle et l’intestin gros. Dans la plupart des cas, les diverticules ne provoquent aucun symptôme , sont découverts par hasard au cours d’une coloscopie et ne nécessitent aucun traitement. Si les diverticules s’enflamment on parle de diverticulite qui provoque typiquement des douleurs  dans le bas-ventre gauche et est généralement traitée avec des antibiotiques. Seul un tiers des patients développent des symptômes tel qu’une diverticulite ou, plus rarement, des saignements. En cas de douleurs typiques dans le bas-ventre gauche accompagnées d’une augmentation des taux d’infection sanguines une tomographie est effectuée afin de confirmer le diagnostic et exclure des complications tels qu’une perforation intestinale ou un abscès. La thérapie de la phase aigue implique  un traitement antibiotique. Une fois l’inflammation guérie, une coloscopie est recommandé en urgence afin d’exclure une maladie tumorale.
 

En cas de diverticulite compliquée avec perforation intestinale ou formation d’un abscès une antibiothérapie est également installée. Si la thérapie répond bien, on discute l’ablation de la partie intestinale affectée dans un intervalle sans inflammation selon l’âge et les maladies concomitantes du patient. Si la diverticulite compliquée ne guérit pas sous thérapie conservative ou si il y a déjà une perforation intestinale une opération en urgence est indiquée.
 

L’opération de diverticules peut se faire par une incision abdominale ouverte ou par laparoscopie (technique du trou de serrure). L’intestin sigmoîde qui porte les diverticules est retiré et les extrémités intestinales restantes réunies avec l’aide des dispositifs d’agrafage spéciaux. Lors de l’opération en urgence avec contamination de la cavité abdominale il peut devenir nécessaire de créer un anus artificiel qui pourra être reposé après la guérison et cicatrisation complète.

Après avoir souffert d’une diverticulite le risque d’une nouvelle poussée  d’inflammation est très élevée avec jusqu’à 70%. Après une opération le taux de rechute est de zéro à deux pour cent. Par conséquent, la chirurgie est clairement recommandé en cas de diverticulites récidivantes ou bien après de complications.

Publications & présentations

Divertikel_FR.jpg